jeudi 31 juillet 2014

Eugénie Fougère ou le crime d'Aix les Bains





Bonjour, je m'appelle Eugénie FOUGERE.

Je suis née le 17 Mars 1861 à Chambon sur Voueize (23) et décédée le 20 Septembre 1903 à Aix les Bains......assassinée !








 Qui est vraiment Eugénie Fougère dite "foufou" ?


Tout le monde pense qu'Eugénie est une artiste de cabaret et de théâtre, en fait elle partage son nom avec une comédienne. Cette dernière s'en sert comme pseudonyme. Un temps elles vivent dans la même rue parisienne, fréquentent les mêmes lieux et deviennent plus ou moins amies. La comédienne voudra intenter un procès pour usurpation d'identité, mais renoncera. 

Eugénie est une brune pétulante aux formes généreuses et richissime grâce à ses conquêtes qui l'entretiennent et la couvre de bijoux absolument magnifiques et aux prix exorbitants. A Aix elle amuse la galerie, fait du gringue aux hommes et possède un joli carnet d'adresses....


 Eugénie se trouve depuis quelques jours à Aix dans une magnifique demeure sise 30 avenue de Trresserve, la villa ou "chalet de Solms" est entourée d'un parc avec de nombreux arbres, buissons et parterre de fleurs. Une grille en fer forgé avec deux portails séparent la rue du jardin.








Le 20 Septembre 1903 à 8h30, jean Pelletier vient comme il l'a promis coiffer Eugénie. Il arrive à pied. Après quelques coups de sonnette sans réponses, il s'inquiète et fait le tour de la maison. Au premier étage il aperçoit par la fenêtre une femme bâillonnée, les bras entravés par des serviettes, le visage congestionné. En attendant les secours, une échelle est posée sur le mur, la fenêtre brisée, la porte du bas fracturée par des voisins....Jean Pelletier découvre alors Victorine Giriat. 

§§§§§§§§§§

Victorine Giriat dit "la Nubienne" est une personne aux multiples facettes. En se faisant admettre dans le cercle amical d'Eugénie, petit à petit elle réussit à devenir son amie attitrée. Eugénie ne s'en sépare plus et fais donc partie des valises dans tous ses voyages. 


§§§§§§§§§§


Dans une chambre, Lucie Maire, 22 ans est allongée sur son lit pieds et mains liés, le cou serré par un foulard...morte.
Même découverte dans la chambre d'Eugènie.



§§§§§§§§§


Monsieur Hamard, chef de la sûreté s'occupe de l'enquête 

Le parquet de Chambéry dresse une liste détaillé des bijoux volés et l'expédie à tous les parquets de france. Victorine Giriat est arrêtée le 17 Octobre, après trois heures d'interrogatoire en sanglot elle déclare : "c'est pour Henri que je voulais voler les bijoux et l'argent !".

Henri Bassot
"La Nubienne"

Henri Bassot, 31 ans est un repris de justice, escroc, faux-monnayeur, maquereau ....il ne travaille pas et profite des charmes de femmes....il est l'amant de Victorine. Il est lui aussi arrêté mais comme instigateur et non comme le meurtrier.
Une correspondance est échangée entre juillet et septembre entre Bassot et Giriat, elle est reconstituée. Le meurtrier est "un costaud" que "la Nubienne" doit rencontrer pendant l'entracte de la pièce de théâtre, et elle doit le faire rentrer dans la "Villa de Solms".

Le suspect tant recherché est retrouvé grâce à un véritable travail de fourmi. Le 21 Octobre à Lyon dans le quarter st Jean, la Sûreté se tient devant la porte de César Ladermann au 6 rue du Viel-Renversé. Un policier n'a pas le temps d'ouvrir la porte qu'une détonation se fait entendre.

César Ladermann se suicide d'une balle dans la tête


Trois lettres seront retrouvés sur lui : la première pour son frère Edouard, la deuxième pour son ami, la troisième pour Hamard et la dernière à sa maitresse, Olympe Duclos.
Edouard est convoqué, il fait sa déposition :
"Depuis longtemps Henri Bassot voulait voler les bijoux d'Eugénie avec la complicité de Victorine. Cette dernière devait juste endormir les deux femmes avec du Chloroforme (que la Giriat avait acheter auparavant) voler les bijoux et les donner à mon frère planqué dans le jardin".
C'est moi qui lui ai conseillé de se supprimer que de vivre en permanence en cavale serait un enfer.

César raconte sa version dans sa lettre à Hamard :

Pendant l'entracte, Victorine tue Lucie Maire et retrouve Eugénie au Théâtre. A leur retour dans la nuit Victorine fait de même avec Foufou après son endormissement. Je me tiens caché dans le jardin. Une heure plus tard je suis rentré dans la villa, Victorine m'a montré "son oeuvre". Elle m'a donné les bijoux et m'a demandé de l'attacher pour faire croire à un cambriolage. 
J'ai pris le train pour Lyon. Comme l'étau policier se resserrait sur moi j'ai jeté le sac de bijoux dans la Saône.

§§§§§§§§§§§§§§

Entre temps la "Villa Solms" est mise en vente, le panneau sera un temps retiré pour cause de "mauvaise publicité"




"La Giriat" et Henri Bassot partent de Paris en direction de la Prison de Chambéry fin Octobre.

Charles Robardet entre dans la bijouterie de Monsieur Béal à Neuville sur Saône en ce Mercredi 30 décembre 1903. Il a quelques bijoux à expertiser.
Dès fermeture du magasin, Béal se présente à la Gendarmerie....Robardet est convoqué. Une perquisition a lieu à son domicile, son épouse craque et montre la cachette....

Sa déposition : 

Je me promenais avec mon époux et mes enfants ce premier novembre. Il pêchait. J'ai trouvé le sac en mettant le pied dans un trou. Nous avons gardé le sac en se jurant que nous devions en parlé à personne. Robardet pour subvenir à la misère vend de temps à autre certains bijoux. Ils seront retrouvés chez d'autres bijoutiers à Lons le Saunier. Mais après confrontation ces derniers ne reconnaissent pas Robardet !


De nombreuses confrontations se font entre tous les protagonistes, mais depuis le début de l'enquête chacun reste sur sa propre déposition sans jamais varié ses dires.

1904


Février 1904, Victorine Giriat est inculpé du double meurtre d'Eugénie Fougère et Lucie Maire. Elle rentre dans une colère noire. Elle avoue le vol mais pas les crimes. Une ultime confrontation avec Bassot à lieu et elle lui demande de dénoncer enfin les meurtriers. Aucun des deux ne dira mots !!!

Le 19 mars, Victorine Giriat est condamnée par la cour d'assises de Savoie du double homicide, Bassot pour complicité et Robardet pour complicité de vol. Aucunes preuves ne sont pourtant au dossier.



1er juin 1904 au palais de Justice de Chambéry tous se retrouvent. Il y a beaucoup de monde dans le tribunal. Chacun campe sur sa déposition, fait attention à ses réponses avec plus ou moins de finesse, se met en colère, ne se rappelant plus de certaines choses ou même ne reconnaissant plus certaines personnes. C'est simple personne ne s'est jamais ni vu ni connu ni parlé et encore moins avoir eu de relations étroites. Mais ils sont tous raccord sur un point : c'est Bassot le tueur !

Après trois jours de procès le verdict tombe : 
Victorine Giriat inculpée du meurtre d'Eugènie Fougère et du vol de bijoux. Quinze ans de travaux forcés
Henri Bassot coupable de complicité de vol. Dix ans.
Charles Robardet coupable de vol simple. Trois mois de prison.

Et qui a tué Lucie Maire ? On se saura jamais !!!

En 1918 Bassot rentre en France suite au décret du 21 juin.
De même pour Victorine Giriat qui sera rapatriée en 1914.



Caveau de la Famille Fougère à Chambon


La "Villa Solms" avant démolition



dimanche 27 juillet 2014

La Sibérienne











"La Sibérienne" glacier hyper connu de tout Aixois qui se respecte.....Décor pastel américanisé, grande salle intérieure et terrasse de bonne taille, quoique,  comme c'est toujours complet, pas évident de trouver une table de libre. Les coupes glacées sont énormes et bien fournies, autant que la carte et les parfums. Accueil souriant et agréable, les prix sont extrêmement attractifs :)
Seul hic en ce qui me concerne, je ne suis pas restée "scotchée " quant aux saveurs des parfums, désolée.....(rue Pierpont-Morgan)

Côté enseigne

"Stefanel" a ouvert ses portes....(rue de Genève)

mardi 22 juillet 2014

Roger Moiroud




Ca y est, le petit dernier vient de paraître.......alors surtout n'hésitez pas......courrez l'acheter !

mardi 1 juillet 2014

Rendez vous culturels de Juillet 2014

Du 1er au 6 Juillet 2014, en ville et Casino Grand cercle :

"Festival international du Tango Argentin"

Mardi 1er Juillet 2014, Grand Port :

"Swallow" Jazz

Jeudi 3 Juillet 2014, théâtre de verdure :

"La mine de rien" musique tzigane

Lundi 7 Juillet 2014, Eglise st Swithun à 20h30 :

"Orgue et violon"

Du 7 au 18 Juillet 2014, Casino : 

"Festival de la voyance"

Mardi 8 Juillet 2014, grand Port :

"Marjo Line Up" Jazz

Jeudi 10 Juillet 2014, théâtre de verdure :

"Before Musilac",  3 groupes en concert

Du 11 au 13 Juillet 2014, Esplanade du Lac :

"Musilac"

Dimanche 13 Juillet 2014, théâtre du Casino :

"Festival de l'opérette, gala lyrique

Lundi 14 Juillet 2014, Place de la Mairie à 21h :

"Bal"

Lundi 14 Juillet, en ville à 22h :

"Feu d'artifice"

Vendredi 18 juillet 2014, théâtre de verdure :

"Hommage à Nougaro"

Samedi 19 et Dimanche 20 Juillet 2014, théâtre du Casino :

"Festival de l'opérette, la belle de Cadix

Dimanche 20 Juillet 2014, Petit port :

"Lac en fête"

Du 20 au 26 Juillet 2014, Golf Club :

"Semaine internationale du Golf"

Lundi 21 Juillet 2014, Eglise Notre Dame :

"Flûte et Orgue"

Mardi 22 Juillet 2014, Grand Port :

"Govrache", contrebasse et violon

Jeudi 24 Juillet 2014, théâtre de verdure :

"Pyroconcert, Legend'Eire"

Samedi 26 et Dimanche 27 Juillet 2014, théâtre du Casino :

"Festival de l'opérette, la haut"

Lundi 28 Juillet 2014, Eglise st Swithun :

"Choeur et orgue"

Mardi 29 Juillet 2014, Grand Port 

"Mister Hole Swing"

Jeudi 31 Juillet 2014, Théâtre de verdure :

"De Si De La"